Salon Graphique #3
Méthodes et Moyens
Marseille
16 Décembre 2015

conférenciers : Alexandre Sauzedde (son commanditaire : Julien Loïs)

Treeptyk

Les acteurs du projet

> Julien Loïs travaille actuellement avec le scénariste El Diablo sur une série d’histoires courtes pour le magazine AAARG! Ils ont réalisé ensemble la bande dessinée Rua Viva. Le dessinateur dispose d’une large palette de productions : graphisme, illustration, street art, bande dessinée.

> Alexandre Sauzedde est un jeune graphiste indépendant, diplômé du DSAA Design Graphique. Contribuant étroitement avec différents FabLab (FabLab de Berlin, LFO de Marseille), il élabore des dispositifs tech- niques hybridant le papier et l’électronique et conduit un travail d’auteur indépendant de bande dessinée en parallèle de ses missions de designer.

Mots Clés

Nouvelles technologies, bande dessinée, indépendance économique, hybridation, invention, édition papier augmentée.

Un projet développé au sein du Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués de Design mention Graphisme du lycée Saint Exupéry de Marseille

Valeurs Partagées

Alexandre Sauzedde et Julien Loïs partagent tous deux le goût de la bande dessinée et sont attachés à la défendre. Face à une exploitation numérique des albums qui ne dégage pas de marges suffisantes pour les auteurs et dénature souvent, lors de la lecture à l’écran, l’organisation visuelle et narrative du récit, ils explorent ensemble de nouveaux dispositifs de lecture. Les modalités de consultation et l’augmentation des contenus qu’ils envisagent apportent des perspectives intéressantes pour la bande dessinée en milieu numérique et constituent pour les auteurs indépendants de ce secteur une véritable promotion.

Contexte & Projet

De nombreux secteurs de la création visuelle imprimée se trouvent en crise face à une offre numérique qui attire à elle de plus en plus d’usagers mais pratique des tarifs à la baisse. Les distributeurs de bande dessinée sur écran rétribuent en effet très mal les auteurs et présentent une concurrence qui menace à terme les nombreux acteurs qui assurent sur le terrain la vitalité de la BD imprimée indépendante (auteurs, libraires, petites maisons d’édition, bibliothèques, festivals, presse spécialisée).

Jusqu’à présent, les éditions de BD numérique consistent le plus souvent en une simple numérisation de l’ouvrage papier, lequel perd alors en force lors du passage à la lecture sur tablette ou sur téléphone : son unité principale de conception, la double page, est généralement morcelée à l’écran, et la narration séquentielle initiale y perd une grande partie de son efficacité. Alexandre Sauzedde, ayant développé un dispositif technique de reconnaissance tactile par l’écran d’une information imprimée sur papier, a rencontré les auteurs indépendants pour leur proposer d’augmenter la lecture de leur album imprimé. Ces derniers lui ont proposé de valoriser, sur cette troisième page écran, des dessins ou des recherches graphiques apportant un éclairage inédit sur les étapes de conception.

En cours de développement, l’application Treeptyk, destinée aux lecteurs passionnés, leur permettra de lire leurs auteurs sur papier tout en bénéficiant à l’écran de très nombreux bonus. Pour cela, il leur faudra selon les cas mettre en contact la page avec la tablette ou ajouter à l’album des vignettes imprimées à collectionner, disponibles chez leur libraire, pour bénéficier, par contact avec l’écran, du making off.