Salon Graphique #3
Méthodes et Moyens
Marseille
16 Décembre 2015

table ronde

Collaborer

La question initiale concerne les opportunités de rencontres, les modalités de concertation et les méthodes de partage des informations entre commanditaires et graphistes. Les échanges vont porter surtout sur la relation entre le commanditaire et le graphiste durant la conduite du projet.

Table ronde Collaborer

table ronde

Transmettre

La question initiale concerne le rôle de « médiateur » du designer graphique : comment construire le dialogue avec ses différents interlocuteurs pour que le projet développé atteigne au mieux ses publics et ses objectifs sur tous les supports :scénographie, signalétique, documents, etc.

Table ronde Transmettre

table ronde

Inventer

La question initiale concerne les moyens à mettre en oeuvre en préalable au projet de design graphique. Comment tirer parti des ressources disponibles, humaines, financières ou techniques ? Comment maximiser moyens, budgets et résultats ?

Table ronde Inventer

table ronde

Réaliser

La question initiale concerne les outils du design graphique, qui ne cessent d’évoluer et de se diversifier. Comment effectuer les bons choix parmi toutes les propositions ? Comment maîtriser les techniques tout en prenant en compte les progrès technologiques complexes et les nouvelles méthodes de production ?

Table ronde Realiser

Le compte rendu du Salon Graphique #3 de Marseille est disponible sur papier et sur écran, deux versions complémentaires qui prennent en compte les différentes contraintes propres à leur support. La démarche de travail adoptée par les étudiants en Design graphique du Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués de Marseille pour cette réalisation vise à s’émanciper des logiciels propriétaires et standardisés : le choix a été de programmer la mise en page en Html Css, d’utiliser essentiellement des logiciels open-source et de recourir à des caractères typographiques libres de droit. La rédaction des textes, les choix de mise en page print et web ont été assurés par les étudiants. Leur autonomie dans cette approche - nouvelle pour eux - de la mise en page par le code, ils la doivent à Franck Adebiaye, qui a animé à cette fin un workshop de trois jours sur le Flux de production, et au Centre national des arts plastiques (Cnap), qui a pris l’initiative de cette formation et l’a financée dans le cadre du Salon graphique #3 à Marseille. La richesse de cette formation et de cette journée de Rencontres, la confiance dont ils ont bénéficié dans la mission qui leur a été confiée sont pour tous la source d’une grande satisfaction et d’une grande reconnaissance.

Anne Catherine Ceard & Thomas Ricordeau
Enseignants au DSAA Design Graphique

Le Salon graphique de Marseille

Les Salons graphiques ont été initiés par le Cnap à l’occasion de la manifestation « Graphisme en France 2014 » qui avait pour vocation de valoriser et de coordonner l’ensemble des actions consacrées au design graphique en France. Dans ce contexte, de nombreux événements ont été produits ou coproduits par le Cnap pour alimenter et consolider les réflexions de ce domaine de la création contemporaine.

Ainsi, les Salons graphiques ont été conçus pour favoriser les rencontres et pour proposer un espace de discussion entre les designers graphiques et leurs commanditaires. Ils offrent des occasions de dialogue, de rencontre et d'échange dans le souhait de les faire partager au plus grand nombre.

Le premier Salon graphique, qui s’est tenu au Campus Fonderie de l’Image à Bagnolet en mai 2014, était consacré au thème « Design graphique : Enjeux de l’identité visuelle». Il a été organisé avec la collaboration des enseignants et des étudiants du Mastère Design graphique du Campus Fonderie de l’Image.

Le second Salon graphique s’est tenu au Centre d’architecture arc en rêve à Bordeaux, le 15 octobre 2014, et avait pour thème : « Design graphique, ville et architecture ». Il a été coproduit avec arc en rêve en collaboration avec l’École d’enseignement supérieur d’art de Bordeaux (EBABX) et l’École supérieure d’art des Pyrénées – Pau Tarbes (ESAP).

Le troisième Salon graphique s’est tenu à la Friche la Belle de Mai à Marseille et a été coproduit avec le Lycée Saint-Exupéry et Fotokino. Intitulé « Design graphique : méthodes et moyens », il a abordé les questions relatives à la mise en œuvre des projets de design graphique et à l’ensemble de leur modalités.

Réservé aux professionnels et sur inscription préalable, un Salon graphique se déroule en trois temps et pendant toute une journée. La matinée est dédiée à la présentation d'expériences et de collaboration emblématiques illustrant le thème retenu. Le temps du déjeuner est l’occasion d’échanges entre les participants. L’après-midi, des tables-rondes thématiques permettent à tous d’aborder des points relatifs au sujet. À Marseille, le thème a été réparti en quatre catégories : Transmettre, Inventer, Réaliser et Collaborer.

C’est aux étudiants du Lycée Saint-Exupéry qu’a incombé la charge de rendre compte des échanges qui ont eu lieu tout au long de cette journée et d’en restituer l’esprit et les contenus. C’est grâce à ce travail, et à celui des professeurs qui les ont accompagnés, que ces débats peuvent être à présent rendus publics et partagés par tous.

La réussite de cette rencontre est due également à l’adhésion des nombreux professionnels qui ont répondu à l’appel à participation, à la qualité de leurs interventions et à l’implication des enseignants et de leurs étudiants. Elle montre tout l’intérêt qui est porté à ce type de confrontation, riche de sens et propice à la convivialité et à l’échange autour du design graphique. Qu’ils en soient tous ici remerciés.

Véronique Marrier et Marc Sanchez
Centre national des arts plastiques