Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Dancing in the street Peter Knapp et la mode 1960-1970

09/03/18 - 10/06/18
Exposition
Les Docks, cité de la mode et du design
34 quai d'Austerlitz
75013 Paris
01 76 77 34 90

Cette exposition met à l’honneur la photographie de mode à travers l’oeuvre iconique de Peter Knapp. Avec plus de 100 photographies pour la plupart inédites, l’univers graphique et expérimental de cet artiste - faiseur d’images - raconte l’affranchissement des femmes pendant deux décennies de mode placées sous les signes de l’audace et de l’émancipation.

L'ensemble décrypte en images l’une des périodes les plus iconoclastes de l’histoire de la mode. Témoin privilégié et collaborateur des créateurs les plus audacieux et radicaux, Peter Knapp révolutionne, dans les années 1960, la photographie de mode en empruntant au vocabulaire des avant-gardes esthétiques et du cinéma. Provenant des archives personnelles du photographe, chaque image de l’exposition raconte plus qu’une décennie de mode. Il s’agit de voyager dans l’univers ludique et joyeux d’un artiste complet, qui tout à la fois saisit la vision des créateurs, valorise le modèle et rend lisible le vêtement ou l’accessoire. À travers des formes graphiques, de la couleur saturée ou du noir et blanc minimaliste, il exprime sa volonté de formaliser le bonheur et de s’affranchir de la commande en variant les écritures. Il traduit en images ce moment où les femmes se libèrent des carcans qui les corsètent, où modernité rime avec ivresse de vie. C’est désormais dans la rue, dans les champs, sur la plage… que se découvrent des silhouettes débarrassées de toute contrainte. Les modèles dansent et sautent, l’essentiel est dans le mouvement.

- Deux conférences sont organisées à l'occasion de l'exposition à l'auditorium de l'Institut français de la mode :

Le mercredi 14 mars : Peter Knapp, une oeuvre protéiforme 

Si Peter Knapp a obtenu une reconnaissance légitime grâce à la photographie de mode, il n’en reste pas moins que son oeuvre a pris des formes diverses. L’homme a été et reste, peintre, dessinateur, graphiste, metteur en page, directeur artistique, cinéaste. Dans tous ces domaines, Peter Knapp a développé une approche privilégiant la ligne et une sensualité du matériau. Il n’est pas qu’un élève doué de l’école suisse alliant avec talent géométrie et épure. L’arrivée en France a correspondu à un besoin, celui d’allier pensée et chair, réalité et poésie. Cette vision originale de l’autonomie du monde des images, de leur construction et de leurs conséquences est présentée par Peter Knapp lors de cette conférence.

Le vendredi 23 mai : Peter Knapp, 1960-1970 deux décennies de mode

Peter Knapp occupe dès 1960 le poste de directeur artistique du magazine Elle. Responsable de l’orientation graphique, il le modernise, inspiré par Alexey Brodovitch et Henry Wolf. C’est un nouveau langage visuel qui est alors porté par Elle, en accord avec la modernité de la période. Dès lors Peter Knapp inscrit son écriture sur de nouveaux supports comme la télévision (Dim Dam Dom 1965-1968). Dans les années 70, il collabore avec des revues italiennes, américaines ou allemandes. Ses qualités de metteur en page, sa science de la typographie, l’autorisent à diriger des projets aussi éloignés qu’une collection d’art contemporain pour le Centre George Pompidou ou la direction artistique de Décoration Internationale (1983). Pour quelles raisons l’édition et la presse ont-elles eu le besoin de faire appel à cette écriture particulière ? Quels en sont les fondamentaux ? Ont-ils évolué dans le temps et ont-ils encore des conséquences dans les publications actuelles ?

- Un catalogue Dancing in the street Peter Knapp et la mode est édité par les éditions du Chêne.