Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Les Petits Spécimens - Opus 2

“Tout se transforme”

14/02/18 - 22/04/18
Exposition
Le Signe - Centre national du graphisme
1 place Emile Goguenheim
52000 Chaumont

Horaires

Du mercredi au dimanche : 14h — 18h Jeudi : 14h — 21h Du lundi au vendredi : Accueil de groupes sur réservation

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Commissaire d'exposition

Catherine di Sciullo

Artistes

Chevalvert
Design graphique : Chevalvert

Les Petits Spécimens est un cycle culturel et artistique dédié aux plus jeunes et aux familles. Le Signe poursuit son exploration du design numérique et visuel avec un parcours jeunesse résolument immersif et interactif. « Tout se transforme » explore les liens étroits entre les images et les sons. Venez découvrir un monde enchanté et mouvant de lumières, de musiques et d’images !

« Les Petits Spécimens » est le rendez-vous annuel du Signe avec son jeune public, avec les écoles et les familles et tous les publics curieux de connaître le graphisme sous un aspect plus technologique et innovant. Ce programme est un laboratoire de recherche et de développement en matière d’expérience artistique et d’éducation à l’esthétique. Il permet de manière ludique de se sensibiliser au design sous toutes ses formes. Il a pour but le développement d’une relation plus évidente entre l’art et la vie quotidienne. Le projet vise en priorité la joie de jouer, comme un acte d’imagination, de créativité. Les enfants jouent et apprennent. C’est le tremplin pour imaginer ensemble, parents, pédagogues, médiateurs, de nouvelles formes d’apprentissage des savoirs. En partant du jeu, on peut accéder à un développement plus intellectuel, social, artistique.

Pour la première édition 2017 lancée quelques mois après l’ouverture du bâtiment, le public a été au rendez-vous : 4300 visiteurs sont venus s’immerger dans les installations de « Tout est dans tout », tester les collections d’applications, de films et de livres, explorer les outils graphiques et inventer des formes papier ou numériques durant les ateliers. Lucile Bataille, graphiste designer, a pu lors de sa résidence déployer ses outils graphiques de transmission des savoirs et dessiner des mobiliers-paysages.

Pour la seconde édition intitulée « Tout se transforme », Catherine di Sciullo, commissaire de l’exposition et en charge de la médiation au Signe, propose au studio de design visuel Chevalvert de concevoir la scénographie et l’identité visuelle. Lors d’une résidence de création, Patrick Paleta et Stéphane Buellet, co-fondateurs du studio Chevalvert, créent de nouvelles oœuvres en collaboration avec Julia Puyo Calvo et Arnaud Juracek. Le parcours s’apparente à une usine, dans laquelle les matières premières, les machines et les gestes de chacun permettent la transformation des éléments. Ici formes et objets comme par magie se changent en partition musicale, en architecture lumineuse, en tableau graphique évolutif.

Tout se transforme. Tout est changeant selon sa fantaisie. Chacun est libre de faire ses propres expériences à travers 4 installations. Des espaces de ressources sont une invitation à s’immerger dans des applications, des livres, des banques de sons. Les oeuvres se jouent à plusieurs, avec le corps et la voix. Chaque visiteur devient un chef d’orchestre ou un compositeur.