accueil

Focus sur... Rock Art

Gwenaelle Kerboul, programmatrice Rock en Seine de l’exposition d’affiches originales Rockart revient sur la naissance de ce projet, la programmation 2014 et sur l'identité visuelle du festival.

Comment est né Rock'Art?  

Aux États-Unis, il existe une tradition de l’affiche de concert, dessinée, à laquelle nous sommes très sensibles. En 2004, un collègue et moi de l’équipe Rock en Seine avons offert à François Missonnier (le directeur du festival), pour son anniversaire, un livre intitulé Art of Modern Art qui compile 500 des plus beaux posters rock américains des 15 dernières années . Il a adoré et en 2009 naissait le projet Rock’Art.

Rock’Art propose une série d’affiches originales créées par des illustrateurs pour chaque artiste de la programmation du festival Rock en Seine. Ils viennent de l’illustration, la bande-dessinée, l’affiche, le dessin contemporain, le dessin jeunesse, underground via les affiches et flyers de concerts, la sérigraphie, la typographie… Ces illustrateurs sont connus ou débutants mais tous sont, selon nous, très talentueux, et souvent fans de musique !

Pendant les 3 jours de festival nous proposons une exposition aux festivaliers, mais aussi une surprise aux groupes qui découvrent l’affiche lors de leur arrivée en loges. Cela va même au-delà puisque désormais une sélection des affiches de l’année est exposée dans le métro, en partenariat avec la RATP ! Les usagers parisiens peuvent les découvrir la semaine de la Fête de la Musique station Duroc, renommée pour l’occasion « Du Rock », et station Boulogne Pont de St Cloud la semaine du festival.

Rock en Seine vise, avec cette opération, à montrer aux festivaliers des passionnés de musique, au-delà de ceux qui ont choisi d’empoigner une guitare. C’est une démarche « Autour du Rock » à laquelle nous sommes très attachés puisque nous programmons du street art au-delà des concerts, des dessinateurs officiels et même de la sérigraphie cette année avec le Centre Pompidou qui nous rejoint en installant de manière inédite son Studio Mobile pour les adolescents. Des activités de sérigraphie et pochoirs y seront proposées…

Au final ce sont de très nombreux souvenirs qui sont liés à cette opération. Ça représente désormais plus de 350 artistes programmés ! Au-delà du travail considérable pour que chacun se voit attribuer l’un des groupes pour lequel il souhaite dessiner une affiche et le dessin effectif qui se crée en seulement 3 semaines… c’est beaucoup d’enthousiasme car c’est un exercice inhabituel et d’une ampleur sans précédent.

Quel est le programme de cette nouvelle édition  ?

Depuis quelques années, les illustrateurs ne sont plus uniquement français, même s’il nous parait important qu’ils y tiennent une place importante.

Chacun des 57 illustrateurs nous a ainsi proposé son interprétation d’un univers musical et le résultat est à nouveau très diversifié, beau et vraiment surprenant ! Les artistes déconstruisent, revisitent avec talent leur univers et l’exercice de l’affiche, comme Chloé Cruchaudet (auteure du très beau livre « Mauvais Genre ») pour l’affiche d’Emilie Simon. D’autres sont des spécialistes avérés, comme Michel Bouvet (France) ou Jermaine Rodgers (États Unis, qui collabore avec des musiciens comme Queens of the Stone Age ou Deftones pour leurs tournées américaines), pour ne citer qu’eux...

Voici la programmation de l’année qui met en avant quelques typographes de manière inédite pour Rock’Art :
ALEX THEODOROPULOS / ALICE DES / ANNA WANDA GOGUSEY / BENJAMIN DEMEYERE / BREST BREST BREST / BURNBJOERN / CHANGE IS GOOD / CHLOE CRUCHAUDET / CHRISTOPHE GAUDARD / DASH SHAW / DAVID PRUDHOMME / ELEANOR DAVIS / ELISE ENJALBERT/ FLORENT MANELLI / FRANCIS LE GAUCHER / FREAK CITY / GERARD ARMENGOL / GHISLAINE HERBERA / GUILLAUME GRALL (Building Paris) / HELKARAVA / HORSE / IDLEBEATS / IGOR GUROVICH / IVAN BRUNETTI / JEREMYVILLE / JERMAINE ROGERS / JOAN CORNELLA / JONNY NEGRON / JOSEPHIN RITSCHEL / JUHYUN CHOI / LILI DES BELLONS / MARIJKA GOODING / MICHAEL ARNOLD / MICHEL BOUVET / MORGANE COALS / NAËL AL YAFI / NATASHA AGAPOVA / NICOLAS LEDOUX / OLIMPIA ZAGNOLI / PALEFROI / PAUL LOUBET / RAINBOW / ROMAIN HUGAULT / SANDRINE MARTIN / SIMON ROUSSIN / STEVE BAKER / TED BENOIT / TELEGRAMME / TIM MOLLOY / TUNDE ADEBIMPE / UGO BIENVENU / VICTORIA ROUSSEL / WE THREE CLUB / YOUNG & SICK / YURI GULITOV / ZORAN JANJETO, et OLIVE BOOGER.

A quelques heures de l’ouverture des portes de cette 12ème édition de Rock en Seine, j’ai hâte de me glisser parmi les festivaliers pour écouter leurs commentaires in situ mais aussi de rencontrer enfin les illustrateurs. Cette année il y a en plus une nouveauté puisque nous avons déplacé l’exposition en face de la très belle Grande Cascade, ce qui nous offre un cadre exceptionnel (il y a aussi le Bar à Champagne installé dans le périmètre pour parfaire l’expérience, mais c’est déjà beaucoup plus subjectif…).

Pouvez-vous évoquer le travail autour de l'identité visuelle et la typographie de Rock en Seine?

L’affiche de Rock en Seine est depuis quelques années confiée à un artiste programmé dans le passé dans le cadre de l’expo Rock’Art. Pour que l’aspect artistique et créatif soit total. Elle est ensuite confiée à un studio de graphisme qui se charge des déclinaisons pour nos différents supports de communication. En 2012, à l’occasion de la 10ème édition du festival, nous avons par ailleurs instauré une thématique qui se décline dans notre identité visuelle tout comme dans les animations proposées pendant les trois jours de concerts : la Fête Foraine Vintage en 2012, la Mer en 2013 et l’Espace cette année ! L’affiche de l’année est signée  Pierre Tatin, qui a arrêté depuis sa carrière de graphiste pour se consacrer à celle de musicien, au sein du bien nommé groupe de rock « La Secte du Futur ».

Entretien réalisé par Annabelle Oliveira
Adjointe à la responsable du service de la communication et de l'information
Centre national des arts plastiques