accueil

Biographie
Catherine Guiral est diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle a étudié à la CalArts à Los Angeles et au Royal College of Art à Londres, où elle prépare actuellement une thèse en histoire du design consacrée à Pierre Faucheux (« Pierre Faucheux’s Lines of Flight », sous la direction du Dr. Sarah Teasley et du Pr. David Crowley). Elle a créé, en 2008, avec Brice Domingues, le studio officeabc dans le cadre duquel ils ont tous deux conçu de nombreuses publications, parmi lesquelles : le catalogue pour Fabrice Hyber ; la revue MATERIAL (Los Angeles) ; le magazine USELESS.
De 2008 à 2012, elle a enseigné à l’Institut supérieur des arts de Toulouse. Elle enseigne aujourd’hui à l’ENSBA de Lyon. Elle est également intervenante extérieure à la HEAD à Genève. Dans le cadre de ses activités de recherche, elle a organisé, avec Thierry Chancogne et Brice Domingues, les colloques « Emprunts-Empreintes » et « Petite anthologie du graphisme » lors du Festival International de l’Affiche et du Graphisme de Chaumont, en 2010 et en 2011. Parmi de nombreux articles, elle a écrit « The Utopian Artist », avec Randy Nakamura, in Ed Fella, éd. CIG Chaumont, 2011 ; « L’art du XXIe siècle : un art édité (répétitions et différences) », avec Jérôme Dupeyrat, in L’art des années 2000, quelles émergences, Publications de l’Université de Provence, 2012 ; « A Shocking Tale » et « Is Retro the New Chic ? Talks From the Supposed Void », ARC Journal (Londres), 2007 et 2008.
Elle collabore régulièrement au site internet Tombolo, qu’elle a contribué à fonder. Avec Brice Domingues et Jérôme Dupeyrat, elle a été commissaire d’une exposition autour de Pierre Faucheux pour le Nouveau Festival 2013 au Centre Pompidou. Elle a également co-dirigé, avec ces derniers, L’Écartelage ou l’écriture de l’espace d’après Pierre Faucheux, ouvrage publié en 2013 chez B42, en coédition avec l’Institut supérieur des arts de Toulouse et avec le soutien du CNAP.

Recherches
La recherche de Catherine Guiral a été entamée au département d’histoire du design du Royal College of Art. Elle se concentre sur le travail de Pierre Faucheux (1924-1999), designer graphique dont la production a, jusqu’à maintenant, été peu étudiée. À partir principalement de sources primaires (archives privées, fonds Faucheux à l’IMEC), elle interroge les transformations et le sens de la pratique du design graphique dans sa relation au concept surréaliste de dépaysement. Son approche historique s’axe sur la période des « Trente Glorieuses ». Elle émet l’hypothèse que les mutations et les migrations du design graphique français de l’après-guerre ont tracé des lignes de fuite partant d’un territoire borné par des définitions qui en limitaient probablement l’horizon. Toutefois, l’idée d’un territoire prédéterminé par ses limites traditionnelles doit aussi tenir compte du fait que celles-ci constituent paradoxalement les leviers de sa créativité. Cette recherche s’inscrit dans une perspective plus large n’invitant pas seulement à redécouvrir le travail de Pierre Faucheux mais aussi à questionner les présupposés de l’histoire du design graphique en France.

Bibliographie essentielle
• « J’ai beaucoup changé en une nuit tu sais… ou y-a-t-il une part de fantastique dans le design graphique ? », avec Brice Domingues, in Eigengrau, CIG Chaumont, 2014.
• « Culture Club, une discussion autour des clubs du livre entre Alex Balgiu, Thierry Chancogne, Jérôme Dupeyrat, Damien Gautier et Catherine Guiral », The Shelf Journal, n°2, 2013.
• « Le “manuel de Paul” », Tombolo, septembre 2013.
• « Critics don’t R.I.P.», in Colin Davies and Monika Parrinder (dir.), Limited Language: Rewriting Design, éd. Birkhaüser, 2010.
• « A Shocking Tale », in Arc Journal, 2007.